BangBang : bangbangblog.com

L'enragée Blanche

Cette année, je me déguise en arbre-araignées pakistanais pour l’Halloween. Tiens-toé !

Isabelle Gagnon
27 octobre 2011


Lien facebook de l’image.

Voici la légende sous l’image:
« Un effet secondaire inattendu des inondations dans une partie du Pakistan est que des millions d’araignées se sont réfugiées dans les arbres pour échapper aux flots ravageurs.

Vu l’ampleur des inondations et du fait que les eaux ont mis très longtemps à se retirer, plusieurs arbres se sont retrouvés encoconnés dans les toile d’araignées.

La population de cette partie de Sindh n’avait jamais observé ce phénomène auparavant, mais ils rapportent qu’il y a beaucoup moins de moustiques qu’ils n’auraient pu l’imaginer étant donné la proximité des eaux stagnantes aux alentours.

Il est à supposer que les moustiques se sont retrouvés prisonniers des toiles d’araignées réduisant ainsi le risque de malaria (paludisme), ce qui, pour la population de Sindh qui doit faire face à bien d’autres épreuves après les inondations, serait une bénédiction. »

Bon, c’est merveilleux, mon déguisement est trouvé et je pourrai vanter son utilité toute la soirée ! Ce sera un excellent moyen pour entamer des discussions socio-politiques environnementales et peut-être séduire un bel arachnologue !

2 commentaires
  • Mireille
    27 octobre 2011

    Merci Isabelle!
    :)

  • Izâ Gagnon
    3 novembre 2011

    Simon Paradis a commenté ces photos sur facebook comme suit: « Wow c’est vraiment fou! On dirait des pouponnières de Pisauridae qu’on retrouve ici mais fois mille!!! Mais je doute un peu de leur explication comme quoi les araignées aient toutes pris refuge dans les arbres, ou du moins je ne pense pas que ce soit la seule explication possible (surtout que les espèces vivant dans les arbres et la végétation basse et celles vivant au sol sont souvent différentes). Dans cet écosystème où l’eau peut être une ressource limitante, peut-être que les pluies plus abondantes ont été favorables à l’explosion du nombre de proies dont se nourrissent les araignées qui vivent dans ces arbres, ce qui a aussi engendré une croissance de leur population et de leur toile. En écologie, les liens de cause à effet sont souvent indirects! Mais je ne connais pas bien cet écosystème, alors c’est juste une hypothèse. La leur est aussi valable. »

L'enragée Blanche

Isabelle Gagnon

Environnement, musique et beaucoup, beaucoup d'autres affaires...

Pourquoi est-elle enragée ?

RUBRIQUES